Menu Content/Inhalt
ACCUEIL arrow NOTRE MAGAZINE
Advertisement
  • Fr
  • Gr
NOTRE MAGAZINE
2011 « CONTES DU DIMANCHE » : Jason Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
11-06-2011

2011 paramythia jason a.jpg

.

« CONTES DU DIMANCHE »

                                    Jason  flyer

Le dimanche 29 mai a eu lieu la troisième lecture d’histoires pour enfants, organisée par les Parents d’élèves de l’Ecole grecque dans la maison accueillante de la Communauté Hellénique de Genève.

Les enfants ont écouté l'histoire de Phrixos et Elli et celle de Jason et des Argonautes, on raconta l'histoire du dragon vigilant qui gardait la Toison d'Or et la construction de l'Argo. Nous avons suivi le parcours des Argonautes depuis l'Iolkos, à Thrace et Phineas avec ses Harpies, jusqu'aux Pierres Simpligades et la Colchide.

Une dizaine d'enfants âgés de 2,5 ans à 10 ans écoutaient attentivement l'histoire du bélier ailé de Zeus qui a sauvé Frixos et Elli de la mort, du pigeon qui dés qu'il réussit à passer les Pierres Simpligades, aida les Argonauts a le faire aussi. La lecture a duré environ une demi-heure et les enfants posaient beaucoup de questions et complètaient l'histoire avec enthousiasme.

On bricola aussi, en fabriquant des dragons de papier ainsi que la toison d'or. Puis on a construit des boucliers d'Argonautes et peint des Centaures et des Harpies. Une nouvelle activité amusa beaucoup tous les enfants : l'acrostiche.

Parents et enfants, ont eu du bon temps; l'humeur était à la causerie parsemée de blagues. Les enfants ont profité du beau temps et joué au jardin. Tout le monde a apprécié le café, les rafraichissements et les petits snacks.

Cet après-midi agréable a eu lieu, une fois de plus, grâce a la Communauté Hellénique qui nous a pris sous son aile et nous a aidés. Merci aux parents qui, malgré le beau temps, sont venus nous écouter.

Nos prochaines lectures reprendront à la rentrée scolaire et nous espérons qu’elles auront encore plus de succès et deviendront un lieu familier de rencontre pour les parents et les enfants.  

comite yiannis g..jpg
. 
Texte: Hariklia Tziamtzi, APEEGG
                                                                                                             Traduction: Yannis Gomouzas
.

2011 paramythia - jason (1).jpg

2011 paramythia - jason (6).jpg

2011 paramythia - jason (5).jpg

2011 paramythia - jason (7).jpg

2011 paramythia - jason ().jpg

2011 paramythia - jason (3).jpg

Dernière mise à jour : ( 29-10-2011 )
 
2011 " Fukushima en perspective " Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
03-06-2011

Lire :  " Fukushima en perspective "  (flyer)

Professeur George Yadigaroglou

2011 fukushima.jpg

« Fukushima en perspective »

Ce 27 mai était la première fois que j’assistais à une manifestation de la Communauté Hellénique de Genève.

Une conférence donnée par le Professeur Yadigaroglou, autorité internationalement reconnue en matière de génie nucléaire. Le but ? Expliquer ce qui s’est réellement passé car le fait de comprendre a le plus souvent pour corollaire de rassurer. Un exercice sans doute réussi.

Tout y était. L’information détaillée sur les circonstances de l’accident, pourtant suffisamment simplifiée et rendue accessible au public profane que nous étions, la mise en perspective de l’accident par des comparaisons avec d’autres, bien connus, comme Tchernobyl, une analyse de la radioactivité en général et enfin, peut-être le plus important, les conséquences politiques en matière énergétique, l’avenir du nucléaire et de celui des énergies renouvelables.

Nous avons appris que cet accident a été le résultat de l’accumulation d’une série de facteurs extraordinaires. Un séisme, puis un tsunami, certaines erreurs de conception et enfin un pays en chaos qui traversait des jours parmi les plus éprouvants de son existence. Nous avons été rassurés car les conséquences des fuites de radioactivité restent locales et sont négligeables au niveau global. Nous avons enfin pris note et réfléchi sur le fait qu’il est peut-être un peu trop optimiste de vouloir sortir si rapidement du nucléaire et que les temps où les énergies renouvelables suffiront, dans un monde qui consomme de plus en plus, sont probablement encore loin.

Les questions étaient nombreuses et le débat animé. Notre disponible conférencier a su l’entretenir sans se lasser.

Enfin, une petite réception d’un caractère particulier. Des jeunes et des moins jeunes, des grecs des suisses ou des français, des amis de longue date et des personnes qui venaient de faire connaissance, ont échangé des impressions, des points de vue ou des nouvelles, avec un peu de vin et un buffet riche en spécialités grecques que les organisateurs avaient eu l’obligeance de préparer.

Parmi les invités figuraient le Métropolite de Suisse Monseigneur Ieremias et l'Évêque de Lampsaque Makarios. Les derniers des environ 70 participants ont quitté la maison de la Communauté aux alentours de minuit.

Une excellente soirée en compagnie d’amis de la Grèce comme de Genève et d’amateurs de cette ambiance propre à l’ouverture et au multiculturalisme genevois et de la Grèce que j’aime.

Romanos SKANDAMIS
                                                                                                                                                           Avocat
2011 fukushima (1).jpg
2011 fukushima (2).jpg
2011 fukushima (3).jpg
2011 fukushima (4).jpg
Dernière mise à jour : ( 21-08-2011 )
 
2011 " Les Grecs de Constantinople, hier et aujourd’hui " Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
10-05-2011

" Les Grecs de Constantinople, hier et aujourd’hui "  (flyer)

Μνήμη Ρωμιοσύνης: Οι Έλληνες της Κωνσταντινούπολης

Père Georges Tsetsis

  Η Παιδεία στην Πόλη: Παρουσίαση

Η Παιδεία στην Πόλη και τα Σχολεία μας - Xθες και Σήμερα

Rea Pournaras  

Η Ομογένεια της Πόλης: Δυσκολίες του χθες - Προκλήσεις του σήμερα -  Προοπτικές του αύριο

Georges Lemopoulos

Στη Γενεύη κτύπησε ο παλμός της Πολίτικης Ρωμιοσύνης

Journal "ANATOLI" a  -  Journal "ANATOLI" b

Journal "APOGEVMATINI" page 3

2011 constantinople.jpg

La Communauté grecque de Constantinople hier et aujourd'hui, à la Communauté Hellénique de Genève, le 6 mai  2011

Le mois de mai a une signification particulière pour Constantinople. C’est en mai que La ville (Polis) a été fondée par Constantin le Grand, c’est encore en mai, et sous Constantin le Paléologue, qu’elle a été prise par Mehmet le Conquérant. Et c’est en mai que nous célébrons la fête religieuse de ses fondateurs et de ses défenseurs. 

La Communauté Hellénique de Genève a choisi le mois de mai pour honorer ce berceau de l'hellénisme et du christianisme. Cette initiative de sa présidente, Mme Olga Tuscher-Karageorghi, a eu un grand succès ; plus de 90 membres et amis étaient présents à la Maison de la Communauté le 6 mai 2011.

Les orateurs, trois représentants distingués de l'hellénisme (la romiosini - être grec) de Constantinople ont évoqué « le hier et l’aujourd’hui » avec beaucoup d’érudition et de truculence.

La manifestation a commencé avec un mot de la présidente, qui a souhaité, avec grande joie, la bienvenue à tous ceux présents et a souligné, entre autres, que « notre obligation et notre devoir est de ne pas oublier...». La vice-présidente, Mme Béatrice Demetriades-Power, a présenté les orateurs avec sympathie et humour. 

Le Révérend Père Georgios Tsetsis, grand protopresbyte du Patriarcat œcuménique, et précédemment son représentant auprès du Conseil œcuménique des Églises à Genève, dans son discours « Mémoire de l’hellénisme - les Grecs de Constantinople », a retracé l’histoire  de l'hellénisme de Constantinople depuis la chute de la ville jusqu'à nos jours, mettant l'accent sur l'importance de l'Église et des institutions communautaires pour l'existence même et l'unité de la nation grecque asservie. Il a fait le parallèle entre l’époque qui a suivi la prise de la ville avec ses quelques Grecs restés citoyens du nouvel empire émergeant et l’époque actuelle avec les quelques Grecs toujours présents autour du Patriarche. La continuité et l’essor que connut alors la civilisation grecque sont porteurs d’un message optimiste : la culture, les lettres et le commerce s’épanouirent à Constantinople, principalement au 19e siècle, bien après la prise de la ville. L’orateur a intrigué le public en évoquant les relations entre les « Néo-constantinopolites », Grecs venus dernièrement de Grèce vivre et travailler à Constantinople, et ses propres habitants grecs ; un mélange de différentes cultures, dont l'osmose soulève pas mal de questions qui sont en attente de réponses claires et de solutions durables. Ainsi, soulignait-il en terminant, nous continuerons d'exister dans cette capitale éternelle de l'hellénisme œcuménique

Ensuite il y a eu la projection d’une partie du documentaire « Sur les traces de Polis » produit par le monastère patriarcal de Saint-Denis l'Olympien. L’assistance y a retrouvé des références à l'histoire de Constantinople, à ses principaux monuments byzantins, et aux discours prononcés par le Patriarche Bartholomée au sujet de la rencontre du « hier et de l’aujourd’hui » de l’hellénisme

Madame Rea Xéniadès-Pournaras, diplômée du Zappeion et de l'Université du Bosphore, carrière de consultante financière dans le monde de l’entreprise, a ensuite abordé le thème de l’ « Éducation à Polis - hier et aujourd'hui ». Elle a évoqué l’évolution de l'éducation grecque de 1453 à 2010. Son survol nous a conduit du patriarche Gennadios Scholarios qui a créé l'Académie patriarcale, aux réformes du Tanzimat qui ont favorisé l'envol économique de la Communauté grecque de Constantinople et permis l’essor de l'éducation avec la fondation d’institutions philanthropiques et éducatives. Elle s’est étendue ensuite sur le mouvement des Jeunes-Turcs du 20ème siècle et sur la perte des privilèges du Patriarcat suite à la fondation de la République turque. Elle a présenté des tableaux comparatifs sur les écoles de Polis affichant les statistiques des cycles scolaires et les contingents des élèves pour les années scolaires allant de 1910/11 jusqu'en 2010/11, période durant laquelle la corrélation entre la disparition graduelle de l’élément grec et ses effets sur les établissements scolaires est évidente. Elle a fait le point sur l’état actuel de nos écoles, sur les préoccupations suscitées par les élèves de langue maternelle arabe qui suivent leurs cours, et sur la nécessité de revaloriser le système éducatif et l'enseignement de la langue grecque. Mais elle a aussi évoqué l'existence de personnalités brillantes, confiantes en l’avenir, convaincues que l'âme de l‘hellénisme, qui a résisté à de nombreuses secousses, qui a vieilli mais qui a su se renouveler à plusieurs reprises, continuera sa marche la tête haute, attachée à son destin et à sa vision

Le dernier orateur, M. Georges Lemopoulos, théologien, secrétaire général adjoint du Conseil œcuménique des Églises et représentant du Patriarcat auprès du COE, s’est adressé en français à l’auditoire distingué. Son sujet, « La Communauté grecque (romiosini) de Constantinople - difficultés d'hier, défis d'aujourd'hui, perspectives de demain », portait principalement sur les évolutions du siècle dernier et sur l’effervescence de l'hellénisme de Constantinople après le traité de Lausanne. Il a évoqué en détail l'infrastructure communautaire et le profil démographique de la communauté grecque, dont la population a massivement diminué. Il a ensuite abordé les événements sociopolitiques liés au destin de l'hellénisme, qui se reflètent dans le recul des chiffres caractérisant ces 30 dernières années. Il a conclu en désignant les circonstances actuelles favorables qui, prises séparément ou dans leur ensemble, pourraient faire espérer que l'hellénisme de Constantinople connaisse un nouvel essor au XXIe siècle.

La présidente Olga Tuscher-Karageorghi, très touchée, a cordialement remercié les orateurs et a noté que leurs préoccupations nous concernent tous. En concluant, elle a récité, en dialecte chypriote, un extrait de poème du poète chypriote Vassilis Michaelides, qui est associé à l'hellénisme:

" Η Ρωμιοσύνη εν φυλή συνότζιαιρη του κόσμου,
κανένας δεν εβρέθηκεν για να την ηξηλείψη,
κανένας, γιατί σιέπει την που τάψη ο Θεός μου.
Η Ρωμιοσύνη εν να χαθή, όντας ο κόσμος λείψη ! "

Ensuite, elle a remis aux orateurs un souvenir intéressant, un album de Jean-François Pérouse intitulé Constantinople 1900, Journal photographique de T. Wild, et a invité tout le monde à un buffet de spécialités constantinopolites, préparés par les Constantinopolites (polites) de Genève et autres non-polites.

Cela est vraiment touchant de respirer la solidarité de l'hellénisme du monde entier en ces temps  inamicaux. Il est important que la diaspora hellénique écoute la voix de ceux qui ne sont jamais devenus une diaspora. 

comite yadigaroglou.jpg
 
                                                                                    
Article: Rea Pournaras 
.
                                                                                                        Traduction: Giorgos Yadigaroglou
.
.. 
2011 constantinople 0.jpg
2011 constantinople 1.jpg
2011 constantinople 2.jpg
2011 constantinople 3.jpg
2011 constantinople 4.jpg
Dernière mise à jour : ( 08-11-2012 )
 
2011 PÂQUES à la C.H.G. Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
07-05-2011

 2011 Pâques à la C.H.G.  (flyer) 

 

Cette année encore, la Communauté hellénique de Genève a convié ses membres grecs, genevois et amis des Grecs de toutes nationalités à fêter les Pâques Orthodoxes dans le magnifique jardin de sa villa de Chêne-Bourg.

Le dimanche 24 avril 2011, le Comité a ainsi accueilli environ 135 personnes accompagnées de plusieurs enfants qui se sont installées sous les tentes joliment décorées pour déguster un repas traditionnel. En entrée, chacun a pu découvrir une assiette de mezédes agrémentée de l'œuf de Pâques teint. Les épaules et les gigots d'agneau tournaient déjà sur les broches, ramenées tout exprès de Chypre, sous l'œil attentif de Kostas, notre fidèle et talentueux cuisinier, et tenaient en haleine les plus gourmands. Leur attente a été récompensée par la dégustation d'une belle assiette de viande, de pommes de terre dorées et citronnées et d'une part de salade de laitue romaine à l'aneth et aux oignions frais. Des gelées multicolores aux fruits et le tsoureki ont terminé ce repas pris en commun.

C'est avec reconnaissance que nous avons reçu la visite du Métropolite, Monseigneur Jérémie, et de Pater Basilios qui nous ont fait l'honneur de bénir notre fête de Pâques et d'échanger des œufs de Pâques.

. 

Le beau temps étant de la partie et l'ambiance détendue, les merles habitués des lieux ont eu fort à faire pour se faire entendre. En effet, les deux musiciens Stelios et Nikos ont très vite lancé les participants dans des danses effrénées qui leurs ont permis d'exprimer leur joie de vivre une si belle journée. Certains n'ont pas hésité à se joindre au duo pour chanter de tout leur cœur les mélodies connues.

L'équipe active du Comité qui a mis sur pied cette manifestation a été soutenue par quelques aides extérieures, notamment deux jeunes hommes pour l'installation des tentes et des tables et deux souriantes jeunes femmes qui ont servi inlassablement les boissons tout au long de cette chaude journée. Que ces aides soient remerciées de leur aimable participation qui a contribué à la réussite de cette fête ainsi que tous ceux qui ont généreusement donné un coup de main pour seconder l'équipe organisatrice laquelle n'a pas ménagé ses efforts, tant avant que pendant et après la fête !

Arrivé au terme de cette joyeuse fête, le Comité se plait à relever le bon esprit qui a régné tout au long de ce beau dimanche de Pâques. Il profite de l'occasion pour lancer un appel auprès des jeunes membres de la Communauté Hellénique afin qu'ils s'investissent pour reprendre le flambeau et fassent perdurer ce genre de manifestations pour le plus grand plaisir de chacun. 

christine x site.jpg

.
Christine Xygalas
.

2011 paques 1.jpg

2011 paques 2.jpg

2011 paques 3.jpg

2011 paques 4.jpg

2011 paques 5.jpg

Dernière mise à jour : ( 28-06-2011 )
 
2011 « CONTES DU DIMANCHE » : Icare et Minotaure Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
19-04-2011

2011 paramythia ikaros.jpg

 

« CONTES DU DIMANCHE »

                                Icare et Minotaure  flyer   

Le dimanche 10 avril a eu lieu la deuxième lecture d’histoires pour enfants, organisée par les Parents d’élèves de l’Ecole grecque dans la maison accueillante de la Communauté Hellénique de Genève.

Les enfants assemblés se sont fait conter le mythe de Dédale et d'Icare ainsi que celui de Thésée et du Minotaure. Nous avons parlé de la civilisation minoenne, du palais de Cnossos et du labyrinthe, bien sûr. Nous avons déroulé le fil d'Ariane et trouvé la sortie du labyrinthe. Nous avons vu les plumes sur les ailes d'Icare se disperser à mesure que la cire qui les retenait fondait au soleil.

Il y avait onze enfants, entre deux ans et demi et dix ans. Ils se sont intéressés à la scie de Talos, aux voiles noirs du bateau qui transportait les jeunes gens et jeunes filles d’Athènes et aux efforts déployés par Dédale pour parvenir à voler. La lecture a duré environ une demi-heure, et les enfants y ont participé avec enthousiasme.

Il y avait du dessin et beaucoup de labyrinthes dont il fallait sortir. Nous avons confectionné une paire d’ailes pour les vols quotidiens des enfants et une effigie en carton du Minotaure avec ses cornes et ses yeux sauvages.

Parents et enfants, nous avons eu du bon temps; l'humeur était à la causerie parsemée de blagues. Les enfants ont profité du beau temps et joué au jardin. Tout le monde a apprécié le café, les rafraichissements et les petits snacks.

Cet après-midi agréable a eu lieu, une fois de plus, grâce a la Communauté Hellénique qui nous a pris sous son aile et nous a aidés. Merci aux parents qui, malgré le beau temps, sont venus nous écouter, et tout spécialement à ceux qui ont fait le voyage depuis Lausanne et Rolle.

Nous espérons que nos prochaines lectures auront encore plus de succès et deviendront un lieu familier de rencontre pour les parents et les enfants.

La prochaine lecture aura lieu le dimanche 29 mai, à 16h00, sur Jason. Nous vous y invitons tous
comite yadigaroglou.jpg
   
 
. 
Texte: Hariklia Tziamtzi, APEEGG 
.
                                                                                                          Traduction: Giorgos Yadigaroglou
.

2011 paramythia ikaros 1.jpg

2011 paramythia ikaros 2.jpg

2011 paramythia ikaros 4.jpg

2011 paramythia ikaros 5.jpg

Dernière mise à jour : ( 12-06-2011 )
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 73 - 81 sur 122