Menu Content/Inhalt
ACCUEIL arrow NOTRE MAGAZINE
Advertisement
  • Fr
  • Gr
NOTRE MAGAZINE
2014 Conférence: « Qu’est-ce qui rend les gens heureux ? » Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
23-03-2014

« Qu’est-ce qui rend les gens heureux ? »  (flyer) 

Conférence de M. Thanos Karanatsios

Dès le premier instant de son arrivée à la Communauté Hellénique de Genève, Thanos, qui insiste à ce qu’on l’appelle avec son prénom, a suscité notre intérêt pour son sujet scientifique, qui concerne la Psychologie Positive en association avec les Neurosciences. « Ce qui m’intéresse est de connaître ce qui rend les gens heureux et ce que l’on peut faire en pratique afin d’être plus heureux. », nous a-t-il dit lors de notre première rencontre l’année dernière. Suite à la gentille acceptation de notre proposition par Thanos, nous avons convenu qu’il donne une conférence ouverte au public sur les facteurs qui rendent les gens heureux, espérant d’apprendre quelque chose d’utile. « La sensation du bonheur est subjective, mais les facteurs qui l’influencent et le composent peuvent être mesurés et étudiés de façon scientifique, avec les mêmes outils utilisés par la science pour l’exactement contraire, comme pour la dépression. », nous a-t-il dit tout au début, après s’être un peu introduit, mentionnant une longue liste de diplômes. Thanos a été champion de la Grèce en handball, sportif de l’équipe nationale grecque, et ensuite après ses premières études à la Faculté des Sports et de l’Education physique, il a continué d’étudier l’Administration des Entreprises et l’Entreprenariat au Collège Américain, la Psychologie Positive à Londres, la Neuro-imagérie pour la recherche à Edimbourg, et actuellement Neurosciences à notre Genève, qui est une des régions les plus avancées du monde en matière de recherche sur le cerveau humain. Thanos a été le premier à créer un cours officiel de Psychologie positive au niveau académique en Grèce, pour City College-International Faculty of the University of Sheffield.

Pendant la conférence qui a duré presque une heure et demie, les spectateurs, qui ont rempli notre salle, ont suivi avec un intérêt constant toutes les explications scientifiques et les vidéos relatives que Thanos a utilisées pour transmettre ses messages. « Savez-vous si les mariés, en moyenne, sont plus heureux que les célibataires.... les religions favorisent-elles le bonheur... l’argent, ton repas préféré, tes amis, le pays où tu habites... Finalement quoi et comment nous influence-t-il à être heureux ? », nous expliquait en souriant.

Comme un premier, mais aussi un dernier encouragement, il nous a dit : « Le Bonheur est une question personnelle, mais il se trouve au point où le Sens rencontre le Plaisir ! ».

Un très grand merci à Thanos pour cette belle et utile présentation et nous espérons le revoir à d’autres présentations dans l’avenir.

A la fin de la présentation, la Communauté Hellénique de Genève a offert un délicieux cocktail, qui a permis aux personnes présentes d’échanger leurs opinions sur le sujet.
comite lida.jpg

 .

Article: Olga Tuscher-Karageorghi

Traduction: Lida Kypriotou

.

2014 conf. psychologie a.jpg
2014 conf. psychologie b.jpg
2014 conf. psychologie d.jpg
2014 conf. psychologie e.jpg

Dernière mise à jour : ( 18-07-2014 )
 
2014 Journal "ETHNOS", du 16.2.14 Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
17-02-2014

2014 ethnos logo.jpg

" ΜΕΤΑΝΑΣΤΕΥΕΙ ΞΑΝΑ Ο ΑΝΘΟΣ ΤΗΣ ΕΛΛΑΔΑΣ "

Λαμπρά μυαλά στον...παράδεισο της Ελβετίας

                       Εφημερίδα ΕΘΝΟΣ, Κυριακή 16 Φεβρουαρίου 2014

Ελβετία: τράπεζες, δημοψηφίσματα, σοκολάτες, τυριά, πίστες για σκι και έδρα διεθνών οργανισμών. Το δημοψήφισμα, όπου επικράτησε η πρόταση για να «κλείσουν» τα σύνορα σε Ευρωπαίους κατοίκους, έφερε στο επίκεντρο τον ελβετικό παράδεισο, που αποτελεί πόλο έλξης για πολλούς νέους μετανάστες την εποχή της μεγάλης οικονομικής κρίσης.

Οι περισσότεροι, όμως, σύντομα διαπιστώνουν ότι η πραγματικότητα είναι αρκετά διαφορετική από αυτό που είχαν φανταστεί.

Dernière mise à jour : ( 18-02-2014 )
 
2014 Apéro-concert au Bateau-lavoir Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
16-02-2014

Apéro-concert au Bateau-lavoir  (flyer)

Mercredi, le 22 janvier 2014, vers 18h30 heures, au centre de Genève, plein de gens convergent au quai où se trouve amarré le Bateau-lavoir. La raison ? Une rumeur répandue y a quelques jours, que ce soir le petit bateau allait sombrer sous la foule qui s’embarquerait.

Finalement, le beau petit navire a tenu et n’a pas coulé, bien qu’il fût inondé pendant une heure et demie de musique. Laura Vourou accompagnait au piano Yannis Gomouzas qui chantait; les deux ont offert des chansons grecques, romantiques-d’ambiance, des années 60 à nos jours, à la salle de quelques 80 grecs et philhellènes qui les ont savourées avec affection et intérêt.

La musique, le Rhône qui coulait, et l’audience surchauffée ont créé une ambiance unique. Le seul inconvénient: la taille du Bateau-lavoir qui ne pouvait pas accueillir tous ceux qui étaient venus.

Merci de votre intérêt et nous vous promettons d’encore meilleures soirées.
comite yadigaroglou.jpg
.
.
                                                                                            TexteYannis Gomouzas 
Traduction: Giorgos Yadigaroglou
.

2014 concert bateau-lavoir a.jpg

2014 concert bateau-lavoir b.jpg

2014 concert bateau-lavoir c.jpg

2014 concert bateau-lavoir d.jpg

Dernière mise à jour : ( 16-07-2014 )
 
2014 «Smyrna, la destruction d’une ville cosmopolite 1900-1922» Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
08-02-2014

«SMYRNA, la destruction d’une ville cosmopolite 1900-1922»

2014 smyrna pt.jpg

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le documentaire de Maria Iliou, «Smyrna, la destruction d’une ville cosmopolite 1900-1922» a été présenté le jeudi 23 janvier à l’amphithéâtre Rouiller de l’Université de Genève, en présence de nombreux Suisses et Grecs (300 personnes) qui ont suivi avec grand intérêt cette manifestation très réussie, organisée grâce l’initiative de l’Association gréco-suisse Jean-Gabriel Eynard, en collaboration avec la Communauté Hellénique de Genève et l’Association des Dames Grecques, avec l’appui du Consulat General de Grèce à Genève. Avant le début de la projection, le caractère cosmopolite de Smyrne a été évoqué dans son introduction par le Professeur Davide Rodogno du Graduate Institute of International and Development Studies de Genève, tandis que la metteur-en-scène Maria Iliou, qui était présente, a répondu aux questions du public à la fin. La manifestation était honorée par la présence du métropolite de Suisse Monsieur Jeremias, des représentants permanents de Grèce et de Chypre aux Nations Unies, Messieurs Alexis Alexandris et Andeas Ignatiou et du Consul General Monsieur Angelos Ypsilantis, ainsi que de nombreux représentants de la communauté universitaire, de la communauté hellénique de Genève et des étudiants.

alexandra.jpg
.
.
BUREAU DE PRESSE HELLENIQUE EN SUISSE
Alexandra Leivada (traduction libre)
.

"H ΚΑΘΗΜΕΡΙΝΗ" 29.1.2014: Σημειωματάριο

«Σμύρνη» πριν και μετά το 1922, στη Γενεύη η προβολή του ντοκιμαντέρ της Mαρίας Hλιού

2014 smyrna a.jpg

2014 smyrna b.jpg

2014 smyrna c.jpg

2014 smyrna d.jpg

2014 smyrna e.jpg

When Cosmopolitanism meets Nationalism

Eugene Theodore

Last Thursday, 23.1.2014, the international documentary SMYRNA took center-stage at the University of Geneva, in a screening organized by the Association Greco-Suisse Jean-Gabriel Eynard and co-sponsored by the Association des Dames Grècques de Genève and the Communauté Hellénique de Genève. This new insight into the lives and the final exodus of the people of Smyrna (1901-1922) gathered the cosmopolitan people of the Lake Geneva region, Greeks, Armenians, French, British and locals who came to see this international success movie. Among the audience were the Metropolitan of the Swiss Orthodox Church, Monsignor Jeremias, the Ambassadors to the Permanent Mission of Greece and Cyprus to the UN, Mrs. Alexandros Alexandris and Andreas Ignatiou and the General Consul of Greece in Geneva, Mr. Angelos Ypsilantis.

While the destruction of Smyrna has been a subject of historical analysis - and conjecture - for nearly a century, Director/Screenwriter Maria Iliou’s documentary draws upon hundreds of written and visual accounts to recreate these events as accurately and impartially as possible. Four years of research including several months spent in the US Library of Congress and a trip to a Rockefeller’s private estate for access to private archives drew together a new collection of previously unseen photographs and footage which show what daily life was like in Smyrna; and how this would abruptly and violently change in the space of a few days.

Showcasing the opinions and recollections of various ethnic groups, a key message remained that Smyrna was perhaps the most cosmopolitan city in the world in its time. Advanced in trade, public health care and education, it was perhaps one of the few global cities that thrived both economically and socially as dozens of nationalities co-existed and positively interacted with each other. However rising nationalist tensions in Turkey following the country’s defeat in the Great War would eventually lead to the city’s demise and the massacre of thousands of Greeks and Armenians. Those that could escaped to Greece before the end but many were caught in the fire-storm that burnt all but the Turkish quarter of the city ion September 1922. Many were trapped on the quayside by Turkish army conscripts and guerrilla forces, hoping to be rescued by the fleets of British and French military vessels which in turn refused to help these refugees as the city burned behind them.

Smyrna was introduced by David Rodogno, Associate Professor of International History at the Graduate Institute, who made the poignant thesis that we are all students of history and yet we do not necessarily learn from it, a lesson that became manifest as the annals of this city’s life played out on screen. With dozens of different cultures, ethnicities and religions all living and working together, the parallel is easily made between Smyrna and modern-day Geneva which enjoys the presence of various, sizeable expat communities bringing their skills and knowledge to benefit the canton, co-existing with one another while trying to amalgamate with their Swiss neighbours.

“Smyrna was the model, what the rest of the world aspired to be. At the same moment you could see an English bowler hat, a French  clonche, a Turkish Fez and a Greek cap all walking down the quayside and marvel at the myriad of languages being spoken in this one little city” says Maria Iliou. Smyrna thrived as each culture contributed a unique skill or expertise to benefit the city and its people, giving the city a very unique identity. However as various nationalist sentiments erupted and by definition had to regard all others as a menace rather than an opportunity for cooperation and mutual advancement, what resulted was a literal fireball that would engulf Smyrna and which it has not healed from to this day. Survivors of the exodus and their descendants still carry that memory and hold onto their roots with as much pride as sorrow.

“They say the 19th century was the age of cosmopolitanism” says the film’s narrator; if only the 21st century could see its revival with Geneva at the forefront of the change !

eugene theo.jpg

Eugene Theodore
Photographer & Photo-Journalist
Dernière mise à jour : ( 22-05-2014 )
 
2014 Vassilopita à Chambésy Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olga Tuscher-Karageorghi   
08-02-2014
                                                 VASSILOPITA  2014  (flyer)

Ce dimanche 19 janvier, la Communauté Hellénique de Genève, en partenariat avec l'Association Hellénique de Genève, ont organisé la bénédiction de la Vassilopita 2014.

Après la messe, plus de 200 personnes, parmi lesquelles certaines fraîchement arrivées à Genève, se sont retrouvées au Centre Orthodoxe de Chambésy pour partager "la Pita 2014". A nouveau cet année les 250 portions de Pita ont été acheminées tout droit du Pirée 48 heures plus tôt. Cette « Pita », authentiquement hellénique fut jugée, à l'unanimité, une des  meilleures de toutes les pitas à ce jour ! 

Monseigneur Ieremias, Métropolite de Suisse et Monseigneur Makarios, Évêque de Lampsaque, assistés du Révérend Père Kotrotsios, bénirent la galette principale et les parts confectionnées par un pâtissier du Pirée. Un grand merci à Giorgos Skopelitis pour son transport et à Maria Vervenioti pour la galette principale qu'elle a confectionnée avec beaucoup d'amour !

L'assemblée ne tarda pas à se servir à la recherche du « trésor ». Comme chaque année, nous avions choisi pour l'heureux gagnant de l'année, la médaille annuelle en or, d' Ilias Lalaounis intitulée ΜΙΝΟΕΝ : Un cercle Minoen en spirale, représentant la continuité de la vie. Le "Flouri" se retrouva dans la part d'un charmant petit garçon. Avec grande fierté et beaucoup d'amour, il l'offrit à sa maman. Bonne et heureuse année chère Madame Goula et bon séjour à Genève ! En effe l'heureuse famille vient tout juste de déménager de Grèce à Genève.

 

Monsieur Angelos Ypsilantis, Consul Général de Grèce à Genève, et Monsieur l'ambassadeur Angelos Pangratis, accompagné de son épouse, nous firent  l'honneur de partager cette belle fête avec nous.

 

Presque toutes les associations hellènes de Genève étaient aussi présentes à cet événement devenu désormais une tradition dans les milieux hellènes de Genève et ses environs.

 

Nos pensées, en ce jour symbolique, sont constamment confrontés à nos compatriotes en Grèce, qui font face à de grandes difficultés. Cette année, nous aimerions aider "Le sourire d'un enfant" en envoyant des vêtements, des couvertures, des jouets et des produits de première nécessité, de la nourriture et des chocolats. Votre contribution, par de grandes quantités de matériel, était touchante. Merci d'avoir répondu présents !

George Skopelitis, trésorier de la C.H.G. transportera, gratuitement, le matériel à sa destination en camion. Le coût de l'expédition, ferry, péages, l'essence, les documents de douane, etc., s'élèvera à plus de Fr. 1500 -. Votre aide spontanée fut la bien venue et elle a contribué à couvrir une grande partie des coûts. Votre contribution, durant la fête, s'est élevée à la respectable somme de Fr. 750 -. Nous vous remercions pour votre générosité !

 

Nous remercions notre paroisse pour l'hospitalité et vous tous pour votre présence à ce beau dimanche. En vous souhaitant bonheur et prospérité, nous vous donnons rendez vous pour le deuxième ou troisième dimanche de janvier 2015.

 

Bonne et heureuse année, avec des sourires, et à l'année prochaine !

comite marlene.jpg

.

Marlène Stavras-Ronner
  

2014 vassilopita a.jpg 2014 vassilopita b.jpg  2014 vassilopita c.jpg 2014 vassilopita d.jpg
Dernière mise à jour : ( 22-05-2014 )
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 28 - 36 sur 122